Aventure d’eau douce

Bell'Italia Mai 2013 – Textes: Emanuele Dessi Photos: Elisabetta Loi

«Quand j’ai commencé, vers la fin des années quatre-vingt on me prenait pour un fou ou pour un visionnaire, dans le meilleur de cas”. “Toi qui n’est qu’un simple éleveur, tu voudrais accompagner les touristes en bateau sur le lac?! Laisse tomber!”

Aujourd’hui Nanni Nieddu peut affirmer avec orgueil, depuis son gîte sur le lac du Cedrino, d’avoir vaincu la méfiance de certains habitants de Doragli. «Non, je n’ai jamais eu de doutes», nous répète encore une fois Nanni, « ma seule perplexité était liée aux frais. Eh bien, aujourd’hui, je peux affirmer d’être satisfait : je le suis à chaque fois que nos invités reviennent de leur excursion. Je les regarde dans les yeux et je me dis: Nanni, ça en valait la peine».

  • Bell'Italia
  • Bell'Italia
  • Bell'Italia
  • Bell'Italia
Cité plusieurs fois par Grazia Deledda (écrivaine prix Nobel) dans ses œuvres, le fleuve Cedrino naît dans le Supramonte de Orgoloso et, après un parcours tortueux d’environ 80 kilomètres il débauche dans la Mer Tyrrhénienne à la hauteur d’Orosei. C’est un fleuve turbulent, depuis toujours craint pour ses inondations, même si cette inquiétude eut fin en 1983 quand fut réalisée la digue de Pedra et Othoni qui a créé un lac artificiel d’un kilomètre carré, utilisé pour l’irrigation. Quelques années plus tard, Nanni Nieddu a fondé son paradis pour les excursionnistes.
«J’ai commencé avec 15 kayak. Aujourd’hui ils sont le double et on a aussi des canoë », nous explique Nanni. Le point de départ est le gîte de Canales : une fois choisi le moyen de transport, on se dirige vers l’appontement et on « lève l’ancre » pour aller vers l’aventure.

Il est possible de s’aventurer de façon autonome («les touristes allemands préfèrent généralement cette solution») ou avec un guide expert. La lac du Cedrino, alimenté par plusieurs sources karstiques, est dominé par les parois de basalte du haut-plateau des Galei su Giuncu. Le Kayak est le moyen idéal pour explorer cette aire.

En pagayand en canoë, on s’enfile dans une grande gorge, riche en végétation et oiseaux aquatiques comme le héron cendré. Après une centaine de mètres, apparaît du maquis méditerranéen la silhouette de la petite église de San Pantaleo du XVIIe siècle.
Tombée dans l’oubli après la création du lac artificiel, à cause de son isolement, elle a été restructurée il y a quelques années grâce à l’initiative d’un comité qui a su mettre à profit les contributions des habitants du village. Ceux qui auront la chance de se trouver à Dorgali le 27 juillet, ne peuvent pas manquer l’occasion de participer à la grande fête de San Pantaleo et au riche banquet préparé pour la festivité.

Une autre étape obligée est représentée par la magnifique grotte du Guano, dans le territoire d’Oliena, dont les analyses et les études ont permis d’écrire des pages importantes de l’histoire du Néolithique dans la région de la Barbagia (Vi millénaire av. J.-C.).

  • Bell'Italia
  • Bell'Italia
  • Bell'Italia
  • Bell'Italia

A l’intérieur de la grotte ont été retrouvées de nombreuses pièces archéologiques, cataloguées par le Musée National Archéologique de Nuoro, dont une mystérieuse «déesse chauve-souris». La grotte est effectivement habitée par ces petits mammifères ailés de temps immémorial.
Le voyage à bord du kayak se poursuit au pied du mont Corrasi, à Oliena, vers les sources de Su Gologone, facilement rejoignables quand l’eau atteint un bon niveau, dépendant des précipitations ainsi que des émissions d’eau effectuées par le consortium de bonification qui gère le lac.
Les sources karstiques de Su Golosone sont les plus spectaculaire et imposantes de l’ile. Elles ont une intensité de 300-400 litres par seconde: un véritable attrait pour les spéléo-plongeurs provenant du monde entier pour s’aventurer au cœur de la cavité karstique.
Après s’être bien restauré, commence le voyage à rebours, vers l’autre rive du lac Cedrino. A la fin de la journée les huit kilomètres parcourus à la seule force des bras, justifieront une haute récompense à table.

Quant’à Nanni Nieddu, qui saura saisir la satisfaction dans nos regards et commentaires, il continuera à croire en ses convictions: «ça en valait la peine».

Suivez-nous

Contactez-nous

  • 0784 96760
  • 347 1750686
  • 340 5653881